À QUELQUES JOURS DU LANCEMENT DE LA COUPE DU MONDE FÉMININE QUI SE TIENDRA EN FRANCE DU 7 JUIN AU 7 JUILLET, COUP DE PROJECTEUR SUR LA PRATIQUE DE LA DISCIPLINE À NANTERRE. ● PAR CHRISTELLE GARANCHER.

Avec 170 000 licenciées dans l’Hexagone, le football féminin connaît un essor considérable. En 2011, seules 54 000 femmes pratiquaient en club. Un boom qui s’explique par les performances des équipes de Lyon (qui vient de remporter une 4e Ligue des champions) du Paris-Saint-Germain ou de Montpellier, mais aussi la volonté des grands clubs de se tourner vers la pratique féminine et la médiatisation de matches importants. Et ça ne va pas s’arrêter là. Avec l’organisation de la Coupe du monde 2019 dans neuf villes françaises, les clubs amateurs s’attendent à une vague importante d’inscriptions pour la saison 2019/2020. Une aubaine pour l’AJSC Nanterre et l’ESN qui, dans le cadre de l’appel à projets sur le sport … LA SUITE DE L’ARTICLE ICI ◄